Calcul du PRP des mélanges de gaz réfrigérants

27 juin 2012

Les potentiels de réchauffement planétaire (PRP) sont utilisés pour convertir les contributions aux émissions de gaz à effet de serre spécifiques, tels que le méthane, en unités d'équivalent dioxyde de carbone afin de faciliter la comparaison de leur impact sur l'environnement. Chaque gaz à effet de serre a son propre potentiel de réchauffement planétaire ; par exemple, le PRP du méthane est de 25 et celui du protoxyde d'azote est de 298. La source du PRP que vous appliquez doit être conforme à celle exigée par la norme ou le système particulier auquel vous vous référez. Assurez-vous donc que vous avez choisi des PRP conformes à vos objectifs spécifiques de déclaration.

Les rapports d'évaluation du GIEC - en plus de publier les PRG pour le dioxyde de carbone, le méthane et le protoxyde d'azote fréquemment utilisés - contiennent un grand nombre de PRG pour divers autres gaz, notamment les substances du protocole de Montréal, les perfluorocarbones (PFC), les hydrofluorocarbones (HFC) et les éthers fluorés. Les gaz à effet de serre standard, tels que le méthane ou le HFC-125, ont un seul potentiel de réchauffement planétaire. Cependant, de nombreuses combinaisons de PFC et de HFC, familièrement appelées "gaz réfrigérants", sont en fait des mélanges de plusieurs gaz différents dans des proportions déterminées. Bien que les rapports du GIEC ne publient pas de PRG pour les mélanges, le Defra et le DECC présentent une sélection de mélanges de réfrigérants courants dans leurs "Guidelines to GHG Conversion Factors for Company Reporting". Les directives de cette année ont été publiées récemment et l'annexe 5 contient les tableaux dont vous aurez besoin.

Cependant, il est possible que le PRG d'un mélange de gaz réfrigérants particulier dont vous avez besoin ne figure pas parmi ceux répertoriés par Defra/DECC - ne vous inquiétez pas. Le potentiel de réchauffement global d'un mélange de gaz réfrigérants peut être facilement calculé en utilisant la composition du mélange et les PRG connus pour chaque gaz contribuant au mélange. Un exemple de ce calcul est présenté ci-dessous avec le R410A, un réfrigérant courant dans les systèmes de climatisation qui a remplacé le R22 dans les résidences et les entreprises dans de nombreux endroits, notamment en Europe et aux États-Unis. Les PRP indiqués sont tirés du quatrième rapport d'évaluation du GIEC (AR4), par opposition à ceux publiés dans le deuxième rapport d'évaluation (SAR).

Composition

  • HFC-32 : 50%
  • HFC-125 : 50%

PRG connus

  • HFC-32 : 675
  • HFC-125 : 3 500

Calcul du PRG du mélange de réfrigérants

  • (675 * 50%) + (3,500 * 50%) = 2,087.5

R410A GWP

  • R410A : 2 087,5

Comme on peut le constater, ce calcul n'est pas difficile, mais il exige que vous connaissiez à la fois la composition du gaz réfrigérant et les PRP de ses composants.


Utilisation des PRG du quatrième rapport d'évaluation du GIEC

Le Protocole de Montréal, un traité international entré en vigueur le 1er janvier 1989, a entraîné l'élimination progressive des substances considérées comme responsables de l'appauvrissement de la couche d'ozone, notamment divers CFC, HCFC, halons, tétrachlorure de carbone, bromure de méthyle et méthylchloroforme.

 

Perspectives connexes

L'ISSB publie un projet d'informations sur la durabilité et le climat

L'ISSB publie un projet d'informations sur la durabilité et le climat

L'International Sustainability Standards Board (ISSB) a publié ses projets de divulgation liés à la durabilité et au climat le 31 mars 2022. Pour de nombreuses entreprises cotées en bourse, il s'agit d'un nouveau domaine d'information qui a de profondes répercussions sur la collecte, le calcul, l'audit et la communication des données.
FR