Gagner en efficacité en préparant la vérification tout au long du processus d'évaluation

La comptabilisation des gaz à effet de serre (GES) par les entreprises est de plus en plus répandue car les industries et les gouvernements du monde entier reconnaissent la nécessité d'intégrer des données complètes sur les émissions dans les décisions commerciales, politiques et d'investissement. L'Organisation internationale de normalisation définit la vérification comme le " processus systématique, indépendant et documenté d'évaluation d'une déclaration de gaz à effet de serre par rapport à des critères de vérification convenus " (ISO, 2006). (ISO, 2006). Il s'agit d'une étape clé du processus d'évaluation, qui permet d'accroître la confiance dans la fiabilité et la comparabilité des résultats.

Ces dernières années, le nombre de programmes obligatoires et volontaires exigeant ou récompensant l'assurance d'une tierce partie a augmenté, ce qui se traduit par un plus grand nombre de sociétés cherchant à obtenir une vérification. Les résultats du rapport 2014 du CDP sur les changements climatiques de l'indice S&P 500 démontrent cette tendance ; sur les 348 entreprises qui ont répondu, 52% ont divulgué publiquement des activités de vérification associées aux émissions de portée 1 et 47% ont divulgué des activités de vérification des émissions de portée 2, tandis qu'un peu plus d'un tiers des répondants de l'indice S&P 500 (36%) ont déclaré des activités de vérification pour les émissions de portée 3 (CDP, 2014). À titre de comparaison, seulement 23% des répondants ont déclaré des activités de vérification associées à tout champ d'application en 2010 (CDP, 2010).

Compte tenu du temps et des ressources consacrés à la préparation et à la réalisation de la vérification, il était évident qu'un aperçu des efficacités potentielles des processus disponibles pour les entreprises serait d'une grande valeur. Ces gains d'efficacité peuvent être classés en trois grandes catégories : la détermination de la portée de l'évaluation, le processus d'inventaire des GES et la vérification. Un quatrième domaine, spécifique à l'utilisation d'une solution de gestion des GES prête pour la vérification, est abordé dans la mesure où il est lié à une rationalisation importante de chacune des trois étapes susmentionnées.

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 18 novembre 2014

Partager :

TLDR :

La comptabilité des gaz à effet de serre (GES) des entreprises est de plus en plus répandue, car les industries et les gouvernements du monde entier reconnaissent la nécessité d'intégrer des données complètes sur les émissions dans les décisions commerciales, politiques et d'investissement. L'Organisation internationale de normalisation définit la vérification comme le " processus systématique, indépendant et documenté d'évaluation d'un projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre ".

Tags

Haut de page