Proposition canadienne de règlement sur la divulgation alignée sur la TCFD

Auteur - Jessica Di Bartolomeo

Les organismes de réglementation canadiens ont annoncé l'année dernière des exigences en matière de divulgation d'informations sur le climat qui s'appliqueront aux entreprises publiques et aux entreprises de services publics. institutions financières sous réglementation fédérale. Ce changement va de pair avec les règles à venir dans la États-Unis (U.S.).

Le mouvement d'obligation d'information sur le climat pour les plus grandes entreprises suit les efforts internationaux visant à limiter le réchauffement climatique conformément à l'Accord de Paris. Les exigences réglementaires visent à fournir aux investisseurs des informations comparables sur les risques dans un paysage complexe d'engagements volontaires. rapport de durabilité que le nouveau système d'échange de quotas d'émission. Conseil international des normes de durabilité cherche également à se consolider pour faciliter son application dans les contextes législatifs.

Les deux séries d'exigences législatives à venir en Amérique du Nord suivent les recommandations de la Commission européenne. Task force sur les informations financières liées au climat (TCFD) à partir de 2017, qui sont devenues la base de la création d'exigences juridictionnelles visant à la prise de décision des investisseurs.

Les entreprises cotées en bourse seront confrontées à de nouveaux défis en matière de reporting dès 2023 dans les deux pays. Dans cet article de blog, nous avons décomposé les exigences afin d'aider les entreprises et les institutions financières canadiennes à se mettre au diapason de leurs obligations en matière d'information financière. rapport obligatoire sur le climat.

Pour de nombreuses entreprises cotées en bourse et institutions financières, il s'agit d'un nouveau domaine de reporting ayant des implications considérables en matière de collecte de données, de calcul, d'audit et de reporting. Ecometrica travaille depuis plus de 10 ans sur les marchés réglementés, aidant les entreprises publiques à se conformer aux réglementations en matière de reporting climatique. Ecometrica peut vous aider à vous préparer aux exigences comptables et prospectives des informations sur le développement durable et le risque climatique.

Exigences pour les entreprises publiques

Le site Autorités canadiennes en valeurs mobilières (CSA), qui englobe tous les organismes provinciaux et territoriaux qui réglementent les marchés canadiens, a proposé le 18 octobre l'instrument national 51-107 sur la divulgation des questions liées au climatthLe projet de lignes directrices a été soumis à l'approbation de l'ASC le 17 janvier 2021, avec des exigences sur les thèmes de la gouvernance, de la stratégie, de la gestion des risques et des mesures et objectifs. Après la période de consultation sur le projet de lignes directrices, qui s'est achevée le 17 janvier 2022, l'ASC examine les 131 commentaires soumis afin de finaliser les exigences.

La proposition reprend en grande partie la TCFD les lignes directrices relatives à la divulgation des émissions de gaz à effet de serre. Plusieurs questions clés ont fait l'objet de commentaires publics, notamment celle de savoir s'il fallait limiter la portée de la divulgation des émissions de gaz à effet de serre aux champs d'application 1 et 2. Cette portée est nettement moins stricte que la règle de la SEC américaine proposée ultérieurement, qui exigerait que les entreprises déclarent leurs émissions matérielles du champ d'application 3 (à l'exception des petites entreprises déclarantes). La proposition diffère également des recommandations de la TCFD en excluant l'analyse de scénario, qui demande aux entreprises d'évaluer les risques et les opportunités de transition et physiques dans le cadre de différents avenirs climatiques possibles. La proposition de la CSA soutient que cela représenterait un défi excessif pour les entreprises.

Si la proposition entre en vigueur le 31 décembre 2022, comme prévu, les exigences dans leur forme finale s'appliqueront aux documents financiers des sociétés déclarantes non cotées à partir de 2023, et aux documents financiers des sociétés cotées à partir de 2025. Les entreprises concernées devront déposer leurs documents avant le mois de mars de l'année suivante, c'est-à-dire 2024 pour les entreprises non cotées et 2026 pour les entreprises cotées.

Le règlement concernerait environ 3 400 émetteurs assujettis (cotés et non cotés), dont 2 972 émetteurs cotés, par exemple, à la Bourse de Toronto.

Office canadien des normes de durabilité

Le 15 juin 2022, un Conseil canadien des normes de durabilité a été créé dans le but de faciliter l'application des normes proposées par l'ISSB au Canada. Les exigences de l'ISSB et de la SEC, qui ont été proposées après l'instrument de la CSA, sont toutes deux plus strictes, et le nouvel objectif d'aligner les réglementations canadiennes sur le référentiel de l'ISSB est susceptible d'influencer l'itération finale des réglementations de la CSA pour les sociétés canadiennes cotées en bourse. Le Conseil canadien des normes de développement durable devrait être opérationnel au printemps 2023.

Exigences pour les institutions financières

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) a publié en mai des propositions d'obligations d'information sur le climat pour les institutions financières et les assureurs réglementés, comme les banques. Comme pour les entreprises publiques, les rapports suivraient le modèle de l'OCDE. TCFD Les recommandations et les exigences s'appliqueraient aux rapports et comptes annuels pour les exercices se terminant à partir du 1er octobre 2023. Pour une entreprise dont l'exercice est en mars, cela signifierait une publication basée sur la période se terminant en mars 2024, par exemple. La période de consultation s'est terminée le 30 septembre de cette année.

Les lignes directrices s'articulent autour de quatre catégories : gouvernance, gestion des risques, analyse des scénarios climatiques et tests de résistance, et adéquation des fonds propres et des liquidités. Des rapports sur les émissions des catégories 1, 2 et 3 seront exigés, avec une introduction progressive des rapports sur les émissions de la catégorie 3 en 2027 pour les banques des catégories 2 et 3 et les autres assureurs réglementés par le gouvernement fédéral.

Les exigences en matière d'analyse de scénarios stipulent que l'exercice doit être réalisé régulièrement, couvrir différents horizons temporels et prendre en compte les risques physiques et les risques de transition. Elles prévoient également une période d'adaptation jusqu'en 2027. Les lignes directrices exigeront que les institutions fassent rapport sur les indicateurs interprofessionnels de l'ISSB à partir de 2025, et sur les indicateurs sectoriels pour les banques et les assureurs à partir de 2026.

Les solutions d'Ecometrica pour la divulgation obligatoire

Bien que ces normes soient encore en cours de définition, elles seront alignées sur les meilleures pratiques et les exigences en matière d'information en vigueur sur d'autres marchés. En mettant en place dès à présent vos pratiques de reporting, vous vous préparerez efficacement à la publication obligatoire qui approche à grands pas.

Ecometrica peut vous aider à vous préparer dès maintenant en vous offrant des solutions faciles à utiliser pour une comptabilité solide des gaz à effet de serre (GES) et une gestion efficace des déchets. Aperçu des risques liés au climat selon la TCFDqui distillent notre expertise et nos années d'expérience.

En tant qu'entreprise de logiciels en tant que service spécialisée dans les mesures, Ecometrica travaille avec des clients au Royaume-Uni et en Europe depuis plus d'une décennie pour répondre aux exigences de la législation en matière d'environnement et de santé publique. Exigences en matière d'information sur les GES et le climatainsi que des clients au Canada et aux États-Unis pour des rapports volontaires dans le cadre d'initiatives telles que la CDP. En plus de fournir de solides inventaires de gaz à effet de serre fondés sur les meilleures pratiques de l Protocole GHG pour les entreprises publiques internationales, nous avons les solutions pour une comptabilité de portefeuille complète pour les institutions financières.

Notre équipe d'experts en la matière très expérimentés suit de près l'évolution des exigences réglementaires.

Nous avons des solutions SaaS pour :

  • Catégorie financière Comptabilité des GES

  • Rapports vérifiables

  • Comptabilisation des GES pour les institutions financières et les portefeuilles d'investissement

  • Comptabilité complète des champs d'application 1, 2 et 3

  • Évaluations des risques liés au changement climatique alignées sur la TCFD

Temps de lecture : 7 minutes

Date de publication : octobre 14, 2022

Partager :

TLDR :

Dans cet article de blog, nous avons décomposé les exigences pour aider les entreprises et les institutions financières canadiennes à se mettre à niveau en matière de rapports obligatoires sur le climat.

Tags

Haut de page