L'Université d'Édimbourg s'associe à Ecometrica pour créer le Earth Observation Lab.

23 novembre 2015

EDINBURGH, 23 novembre 2015 L'université d'Édimbourg s'est associée à la société Ecometrica, spécialisée dans les logiciels et les données sur le développement durable, pour créer un nouveau laboratoire d'observation de la Terre visant à tirer le meilleur parti des grandes quantités de données spatiales produites par les satellites. Il permettra aux chercheurs du monde entier de partager des données et de créer des applications personnalisées pour surveiller les changements environnementaux dans les forêts, l'agriculture et les écosystèmes côtiers. 

Le laboratoire d'observation de la Terre, qui s'appuie sur la plateforme avancée de données satellitaires et de cartographie en nuage d'Ecometrica, sera hébergé par la School of GeoSciences de l'université, l'un des principaux centres européens pour les systèmes terrestres et les sciences environnementales. Il sera relié à un certain nombre d'autres "laboratoires d'observation de la Terre" mis en place par Ecometrica dans le monde entier, sous l'égide du programme de partenariat spatial international (IPSP) de l'Agence spatiale britannique.

Le professeur Mathew Williams, directeur de l'Institut de recherche sur le changement global, École de géosciences, Université d'Édimbourg, a déclaré : "L'espace est une grande frontière pour la croissance économique et la création d'emplois, et la plateforme d'Ecometrica permet aux scientifiques qui interrogent de grands ensembles de données spatiales de partager les résultats de leurs recherches avec des organisations du monde entier et de les mettre à la disposition d'une grande variété d'utilisateurs dans les pays en développement."

Et d'ajouter : "L'une de nos premières applications consistera à générer des rapports à partir de notre modèle d'écosystème CARDAMOM, qui estime chaque mois l'évolution de la biomasse de toutes les forêts du monde.

"Tout en aidant ceux qui travaillent à l'amélioration de l'environnement dans les coins les plus reculés du monde, cette installation permettra à l'université d'Édimbourg de rester à la pointe de la recherche mondiale."

Le Dr Richard Tipper, président exécutif d'Ecometrica, a déclaré : "C'est une excellente nouvelle que l'Université d'Edimbourg mette en place un laboratoire d'OT. Plus le réseau est grand, plus il est efficace et puissant. Cela permet aux scientifiques et aux spécialistes de l'environnement du monde entier de partager leurs recherches et de collaborer au développement de produits et d'utilisations innovants. Nous espérons que d'autres universités rejoindront le réseau mondial et mettront en place des EO Labs, qui soutiennent la gestion durable des forêts, de l'agriculture et des ressources naturelles."

Perspectives connexes

L'ISSB publie un projet d'informations sur la durabilité et le climat

L'ISSB publie un projet d'informations sur la durabilité et le climat

L'International Sustainability Standards Board (ISSB) a publié ses projets de divulgation liés à la durabilité et au climat le 31 mars 2022. Pour de nombreuses entreprises cotées en bourse, il s'agit d'un nouveau domaine d'information qui a de profondes répercussions sur la collecte, le calcul, l'audit et la communication des données.
FR