Déclarez vos émissions mais attention à la "bombe de la réalité".

7 juillet 2010

Les entreprises du monde entier pourraient avoir une énorme "bombe de la réalité" à désamorcer dans les années à venir en ce qui concerne les émissions de carbone, en raison d'un manque de clarté et de cohérence dans la politique internationale en matière d'émissions de carbone - et l'informatique n'est pas la solution.

Le Dr Richard Tipper, directeur général d'Ecometrica, l'un des principaux fournisseurs de services de comptabilisation des gaz à effet de serre, prévoit que le nombre d'entreprises qui déclarent leurs émissions de carbone passera de moins de 20% (432 000 entreprises) à plus de 80% (1,73 million) au Royaume-Uni au cours des cinq prochaines années.

Un récent rapport de PricewaterhouseCoopers (PwC) (Appetite for Change, publié en mai 2010) a révélé que 64% des chefs d'entreprise soutiennent la législation sur les émissions de carbone, y compris les taxes et les incitations, mais estiment que les gouvernements ne parviennent pas à fournir suffisamment de clarté et de leadership pour mettre en œuvre une législation capable d'atteindre les objectifs mondiaux.

Selon le rapport de PwC, la plupart des chefs d'entreprise sont conscients de l'avantage financier que représente la réduction des émissions de carbone et nombre d'entre eux iront au-delà de ce que la législation exige afin de satisfaire la demande du public et de protéger les relations avec les investisseurs et le cours des actions.

Les questions écologiques deviennent omniprésentes dans les entreprises, qu'il s'agisse des plans de réduction de la consommation d'énergie, des décisions relatives aux nouveaux produits et services ou des stratégies d'investissement et d'approvisionnement. Les données doivent être précises et conformes pour que la planification, l'exécution et la mesure des résultats soient efficaces.

Les informations sur le carbone deviennent rapidement un élément standard du processus de diligence raisonnable pour les contrats de la chaîne d'approvisionnement et les décisions d'investissement. Parmi les organisations qui poussent la demande au sommet, on trouve de nombreuses grandes marques comme Walmart et Tesco, des autorités locales et des ministères. Les fournisseurs et les prestataires de services doivent se conformer à des politiques écologiques, comme l'obligation faite par Walmart en 2009 à ses fournisseurs de fournir des informations sur l'impact environnemental de leurs produits.

Cependant, pour de nombreuses organisations, la comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre (GES) représente un véritable casse-tête en termes de saisie des données nécessaires sur les émissions et de conformité à une série de normes régionales émergentes telles que CRC, CDP, GRI, DEFRA, ISO 14064, PAS 2050 et 2060, WBCSD/WRI - la liste est longue.

De nombreuses entreprises se tournent vers les systèmes d'information pour trouver la réponse, mais le directeur général d'Ecometrica, le Dr Richard Tipper, co-auteur du rapport du GIEC sur le changement climatique qui a remporté le prix Nobel de la paix en 2007, prévient que ces systèmes sont inutilement lourds et coûteux et qu'ils ne résoudront jamais le problème de la "bombe de réalité".

"De nombreux fournisseurs de logiciels d'entreprise et de technologies de l'information proposent désormais des modules de "comptabilité carbone d'entreprise" (CCE) en tant que mises à jour pour automatiser la comptabilité carbone", explique M. Tipper. "Ces solutions produisent des chiffres et des calculs, mais comme ces logiciels n'ont pas été conçus dans une optique de gestion du carbone, il manque presque toujours quelque chose.

"Le premier problème est de rester au courant de l'énorme quantité de normes. Un module logiciel peut affirmer qu'il vous aidera à vous conformer à une norme telle que l'engagement de réduction des émissions de carbone (CRC), mais ce qu'il ne vous dit pas, c'est que non seulement le CRC ne prend en compte que les émissions énergétiques du site, mais que le CRC n'est que l'une des quelque 20 normes reconnues au niveau mondial sur lesquelles on pourrait vous demander de faire rapport. Considérez cette question dans le cadre d'une entreprise multinationale complexe, avec des centaines de produits et de services, chacun d'entre eux ayant une chaîne d'approvisionnement et un cycle de vie différents, et tout d'un coup vous avez un gros mal de tête. C'est ce que nous appelons la bombe de la réalité".

Il ajoute : " Ecometrica voit l'avenir dans les services professionnels. Nous pensons que la gestion des émissions et de l'énergie est une question commerciale fluide qui doit être fondamentalement liée à la stratégie et à la planification de l'entreprise - et évoluer au fur et à mesure que de nouvelles normes et meilleures pratiques apparaissent. D'après notre expérience, il s'agit bien plus d'une collaboration avec des spécialistes et des professionnels que d'un énième projet à traiter par les services informatiques assiégés. Cela ne devrait pas coûter la peau des fesses, ni prendre une éternité aux organisations pour établir les mesures sous-jacentes requises pour soutenir le processus."

La vaste expérience d'Ecometrica dans le développement et l'application de toutes les principales normes de comptabilisation des GES, de mesure et de surveillance des changements dans les écosystèmes l'a amenée à mettre cette expertise à disposition sous la forme d'un service en ligne facile à utiliser, appelé Durabilité d'Ecometrica.

Durabilité d'Ecometrica est un service unique de comptabilisation des gaz à effet de serre basé sur le Web, dont le cœur est l'une des bases de connaissances sur les GES les plus avancées au monde : eCORTEX. L'eCORTEX contient des dizaines de milliers de facteurs d'émission, de conversions d'unités, de règles d'orientation et de points de référence qui sont générés, maintenus et évolutifs par l'équipe d'analystes experts en gaz à effet de serre d'Ecometrica.

Le Dr Tipper conclut : "Durabilité d'Ecometrica a été spécialement conçu comme un outil de soutien pour les prestataires de services professionnels traditionnels offrant des services de gestion de l'énergie et d'affaires écologiques. Durabilité d'Ecometrica permet aux partenaires d'Ecometrica de créer des plates-formes de comptabilisation des GES spécifiques à leurs clients - avec nos analystes toujours disponibles pour fournir un soutien expert là où c'est nécessaire. Les entreprises peuvent ainsi établir et modéliser leurs mesures de carbone beaucoup plus rapidement et avec plus de précision que les approches conventionnelles.

"Nous pensons que cette approche permettra aux dirigeants d'entreprises de se concentrer sur l'impact réel de leurs mesures de réduction des émissions de carbone et de leur planification stratégique en sachant qu'elles sont entièrement conformes et précises - plutôt que de les voir s'enliser dans des problèmes informatiques."

Stanley Fink, ancien PDG de Man Group, investisseur avisé et "parrain des fonds spéculatifs britanniques", a soutenu l'approche d'Ecometrica par le biais de deux tours d'investissement : "L'équipe d'Ecometrica est à l'avant-garde des meilleures pratiques en matière de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre depuis ses débuts à la fin des années 1990 et, grâce à une technologie moderne basée sur le Web, l'expertise acquise par l'équipe est maintenant largement disponible. Depuis un certain temps déjà, les entreprises ont compris qu'une politique environnementale saine est essentielle à leur réussite future. Durabilité d'Ecometrica est un service qui les aidera à y parvenir".

Alors que la comptabilisation du carbone devient rapidement une activité courante pour toutes les organisations, le Dr Tipper pense que cette approche "légère sur l'informatique, forte sur le service" aidera les organisations à désamorcer leur "bombe de réalité".

Contact médias - Pour de plus amples informations et des demandes d'interview, veuillez contacter :
Anna Gormley, The BIG Partnership
Tél : 01592 643 200 ou 07884 061 844
Courriel : anna.gormley@bigpartnership.co.uk

OU

Andy Bell, The BIG Partnership
Tél : 01592 643 200
Courriel : andy.bell@bigpartnership.co.uk

Perspectives connexes

FR